Prorhinel Spray nourrissons - jeunes enfants Agrandir

Prorhinel Spray nourrissons - jeunes enfants

Lavage nasal en cas de rhume et rhinopharyngite.

Plus de détails

34010 4366034 8

4,80€

Dernière modification : 12/01/2015

Indications

ProRhinel est un spray conçu pour le lavage nasal en cas de rhume ou de rhinopharyngite chez le nourrisson et le jeune enfant. Prorhinel facilite l'évacuation des mucosités et des agents infectieux, diminue l'obstrution nasale et libère le nez pour une meilleure respiration.

Composition

Substance active :
Polysorbate 80 : 0,200g
Bromure de benzododécinium exprimé en substance anhydre : 0,004g
Pour 100 mL de solution.

Autres composants :
Excipients q.s.p 100 ml de solution.

Excipient à effet notoire :
Sans objet.

Mode et voie d'administration

Voie nasale.

Mode d'emploi

- Allonger l'enfant sur un plan dur et tourner sa tête sur le côté.
- Introduire délicatement l'extrémité de l'embout nasal dans la narine supérieure.
- Exercer une pression franche pendant 2 ou 3 secondes.
- Boucher la narine supérieure, le liquide doit s'écouler par l'autre narine.
- Répéter l'opération sur l'autre narine après avoir changé la position de la tête.
- Essuyer doucement le nez de l'enfant avec un mouchoir doux. Pour les petits aspirer si besoin les sécrétions.

Forme pharmaceutique et contenu

Flacon spray de 1O0 mL.

Précautions d'emploi

Par mesure d'hygiène, afin d'éviter toute contamination :
- Nettoyer et sécher l'embout nasal, après chaque utilisation.
- Utiliser un spray par personne.
- Conserver le flacon dans son étui.
- Ne pas utiliser si le produit est cassé ou endommagé.
- Ne pas utiliser en cas d'allergie à l'un des composants.
- A protéger contre les rayons de soleil.
- A ne pas exposer à une température supérieure à 50°C.
- Ne pas percer ou brûler même après usage.
- Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
- Ne pas utiliser au delà de la date limite inscrite sous le flacon.
- Ne pas utiliser en même temps plusieurs produits à usage nasal contenant un antiseptique.

En cas de doute, n'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.